Historique

La Renault laguna, sortie début 1994, est la remplaçante de la Renault 21. Elle se démarque de sa devancière par une qualité de fabrication en nette hausse.

Elle est disponible à sa sortie avec trois motorisations essences: 1794 cm³, 1998 cm³ et V6 2963 cm³. Tous ces moteurs sont d’architecture ancienne, surtout le V6 qui n’est autre qu’une énième évolution du vieux PRV, il cèdera sa place au V6 2946 cm³ 24 soupapes de 194 ch en 1997. Les motorisations diesels ne sont pas d’emblée disponible à la sortie de la voiture. Renault annonce d’ailleurs des motorisations à gazole inédites.

La gamme s’articule autour de trois niveaux de finitions: RN, RT, RXE.

L’équipement est très limité sur les modèles de base, mais devient tres correct une fois atteint le milieu de gamme. La traditionnelle finition Baccara va rapidement venir s’ajouter à cette gamme, en proposant un intérieur luxueux paré de beige et d’une sellerie mi cuir – mi lin. Celle ci sera remplacée au millésime 1998 par la finition "Initale" , exclusive et peu répandue, présentant une sellerie en cuir intégral et un intérieur gris clair, tandis que les monogrammes gris metal "Initiale Paris" prennent place a coté des répétiteurs de clignotants.

La vocation doucement sportive de la Laguna verra le jour sous le nom de la finition " 2.0 S " ou " RTI ", la laguna, dotée de monogrammes 16v sur les portes arrieres se voyant doté du moteur d’origine Volvo N7Q 2.0 16v de 140 chevaux, d’une sellerie velours spécifique a motifs gris et noirs, et d’un volant a trois branches, qui equipera plus tard le coupé Mégane. Cette version, née de l’éphémere collaboration entre Volvo et Renault ne sera commercialisée qu’aux millésimes 96 et 97, ce qui explique sa faible diffusion.

La laguna se distingue d’emblée par un amortissement et un confort remarquables. De plus son intérieur soigné montre les progrés effectués par Renault en matière de maîtrise de la qualité depuis la fin des années 1980. Il est à noter que c’est un des tout premier modèle de la marque à proposer un airbag conducteur en option.

Vers la mi 1998, la Phase 2 apparaît. Elle se dote de nouvelles motorisations : les moteurs essence 1.6 16v (110 ch), 1.8 16v (120 ch) et 2.0 16v (140 ch) qui a été suivi début 2000 du premier moteur Diesel «Common Rail » de Renault – le 1.9 dCi – et du moteur 1.9 dTi associé à la boîte de vitesse Proactive. Laguna propose également des nouveautés technologiques et enrichit ses équipements sans hausse de prix afin de renforcer encore sa position face à une concurrence très active.

En 1998, Laguna se dotait de nouvelles motorisations multisoupapes essence et injection directe Diesel, offrant toutes une puissance supérieure à 100 ch, procurant un agrément et une sécurité de conduite reconnus. Au cours des prochains mois, trois nouveaux groupes moto-propulseurs ont fait leur apparition sur la nouvelle gamme Laguna.

A l’instar des motorisations 1.6 et 1.8 16v, ce nouveau moteur deux litres vise à satisfaire les trois fondamentaux : agrément de conduite, faible consommation et dépollution optimisée.

En plus d’arborer de nouveaux niveaux de finition (RNE, RTE, RXE, RXT), la face avant de Laguna évolue avec de nouveaux optiques à glace lisse en polycarbonate. Le bouclier est redessiné avec grille d’entrée d’air plus proéminente et projecteurs additionnels antibrouillard ronds. A l’arrière, les feux ont été remodelés avec un effet «cristal » accentué et le bouclier est rendu plus vertical. L’ensemble donne à la voiture plus de personnalité et d’expressivité. Ce caractère dynamique est renforcé par des roues de 15" et des boucliers ton carrosserie sur toutes les versions. Pour certains coloris, les baguettes de protection latérale et les bourrelets de parechocs sont déclinés en harmonie «camaïeux» à la teinte de la carrosserie. Les monogrammes nommant les motorisations et finitions sont également revus.

Cinq nouvelles teintes métallisées sont proposées : bronze nacré, bleu Lazulli, bleu Eole, Tilleul et vert Cèdre nacré.

Laguna se dote également d’une planche de bord modifiée avec l’aménagement d’une boîte à gants fermée compatible avec la présence de I’airbag passager. Les bacs des portes avant sont nouveaux, plus longs et intègrent des éléments amortissants. Le volant 4 branches est d’un design inédit ainsi que les commandes de lève-vitres électriques désormais à interrupteurs de sécurité. La perception des couleurs dans l’habitacle est modifiée avec, selon les niveaux d’équipement, de nouvelles selleries tissus/velours, velours, tissus/cuir ou cuir.

Les nouvelles Laguna berline et break reprennent en série ou en option les équipements spécifiques Renault développés sur l’ensemble de la gamme : le pare-brise réfléchissant et les radios complètement intégrées avec satellite de commande au volant et affichage déporté. L’ouverture/fermeture des ouvrants est désormais réalisée par une télécommande radiofréquence en remplacement de l’ancien «plip» infrarouge. Outre une portée accrue, cette nouvelle télécommande permet l’ouverture des ouvrants quel que soit l’angle de visée.

Cette version bénéficie en plus d’une distribution variable avec décaleur d’arbre à cames. Agissant sur la commande d’ouverture et de fermeture des soupapes d’admission via une poulie décalable et un système hydraulique d’huile sous pression, cette distribution variable permet d’utiliser deux lois d’arbre à cames au lieu d’une seule. Un moyen de privilégier à la fois le remplissage et le couple sur les régimes intermédiaires sans altérer la puissance en pleine charge à haut régime. Un tel système permet un gain de 5 à 10 Nm de 1 300 à 4 250 tr/mn.

D’une cylindrée de 1998 cm3, ce moteur 16 soupapes développe une puissance de 103 kW (140 ch) au régime de 5 500 tr/mn tandis que le couple maximum atteint 188 Nm (19,5 mkg) à 3 750 tr/mn. Primordial pour l’agrément et la facilité de conduite, un couple minimum de 170 Nm est disponible de 2 000 tr/mn à 5 500 tr/mn. Par rapport au 2.0 16v qu’il remplace, il affiche un couple maximum de 188 Nm au lieu de 182 Nm à un régime inférieur de 750 tr/mn et une consommation, et donc des émissions de C02, en baisse de plus de 13%.

Avec une consommation moyenne de 7,7 l/100 km sur un cycle complet européen, la nouvelle Laguna 2.0 16v affiche une consommation inférieure de 0,6 l/100 km à 1,4 l/100 km à celle des autres berlines 140 ch du même segment. En cycle urbain, la différence peut même atteindre 2,4 l /100 km.

One thought on “Historique

Laisser un commentaire