Renault : restylage pour la Fluence en 2013

La Renault Fluence (sœur jumelle de la Samsung SM3) remplace la Mégane 2 Classic dans la gamme Renault. Basée sur le chassis rallongé de Mégane 3, c’est donc un modèle à malle peu prisée en Europe de l’Ouest, mais dont raffolent surtout les pays du Sud, ainsi que les pays de l’Europe de l’Est. Malheureusement pour cette berline, son physique trop passe partout et nulle part, n’a pas aidé à faire décoller les ventes en Europe. C’est ainsi que Laurens van den Acker, designer de son état, va tenter de lui redonner une nouvelle jeunesse, 3 ans seulement après sa commercialisation.

 

Afin de mieux correspondre à la nouvelle identité visuelle de la marque au losange, la Fluence a droit à un léger lifting. Elle a ainsi été présentée au salon d’Istanbul 2012, reprenant le code stylistique de la Clio 4, avec des modifications essentiellement porté sur la face avant du véhicule. On retrouve donc une nouvelle calandre intégrant un losange plus grand, ainsi qu'un bouclier redessiné. Les blocs optiques ont eux aussi été revus, puisque ceux-ci intègrent dorénavant  des feux de jour à LED. L’arrière reste quant à lui identique.

L'habitacle n'a pas été épargné par ce lifting, la Fluence montant en gamme. Un moyen de se démarquer sur les marchés, d'une part de sa cousine la Dacia Logan et d'autre part de sa petite sœur la Renault Symbol (toutes deux aussi fraîchement présentées). On retrouve ainsi le compteur adoptant désormais un affichage numérique, tandis que les sièges ont eux aussi été repensés. Enfin, la Fluence peut dorénavant être équipée du nouveau système multimédia R-Link ou du démarrage main-libre.

 

Côté technique, la berline française reçoit l’antique moteur essence 1,6 l 16v de 115 ch, associé à la boîte automatique CVT X-Tronic d’origine Nissan. Ce duo permet à la Fluence de ne revendiquer en moyenne que 6,4 l/100 km de carburant et 149 g de CO2/km. Côté diesel, on retrouve le 1,5 l dCi de 110 ch, celui-ci pouvant être associé, en option, à la boîte robotisée EDC à double embrayage. On peut également trouver suivant les marchés, le nouveau diesel 1,6 l dCi de 130 ch, qui revendique 4,6 l/100 km et des émissions de CO2 de 119 g/km.

 

A noter que ce modèle n’est pas made in France, puisque la Renault Fluence est fabriquée dans l’usine Oyak-Renault à Bursa, en Turquie.

Commercialisée en janvier 2013 en Turquie, elle sera ensuite disponible tout au long de l’année dans plus de 55 pays, dont la France.

Ce contenu a été publié dans Non classé par lag68. Mettez-le en favori avec son permalien.

3 thoughts on “Renault : restylage pour la Fluence en 2013

  1. Pingback : Renault : Facelift pour Kangoo Express

    • Salut,

      c'est pour ça que Renault a tout intérêt de changer le museau de la Latitude dans le même esprit…car la Fluence a vraiment une belle gueule quand elle fait plus Renault :)

      Réponse à Francfort !

Laisser un commentaire