Renault : Présentation de Twingo III

Il y a quelques semaines, Renault nous dévoilait la version définitive de sa nouvelle « puce » des villes, à savoir la Twingo 3. Aujourd’hui, Renault profite du salon de l’automobile de Genève (du 6 au 16 mars) pour dévoiler également son intérieur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du changement dehors…comme dedans ! Présentation.

Twingo III

Clin d’œil au passé…

Twingo III a été développée en partenariat avec Daimler (elle partage sa base avec la prochaine Smart), et puise une grande partie de son inspiration dans le passé. Les concepts-cars Twin’Z et Twin’Run ont déjà pu en montrer un aperçu, avec des rappels aux Twingo originelle et l’iconique Renault 5 des années 70 et 80.

Twingo III faces

C’est ainsi qu’elle reprend notamment les épaules marquées et l’inclinaison de la lunette arrière de la fameuse R5 Turbo, et les deux feux de jour ronds à LED qui sont un petit clin d’œil à la Twingo 1.

Twingo III arrière

…et appel du pied à la modernité

Se souvenir de ces aïeuls c’est bien, mais vivre avec son temps c’est mieux ! Ainsi la face avant reprend les codes stylistiques du Docteur Van Den Acker, avec un losange positionné bien en avant dans le fameux noeud-papillon, et les feux avant à chaque bout. On note que par rapport à la seconde génération de la Twingo, les feux de jour ronds diminuent de taille, et adoptent la technologie LED, en laissant plus de place aux feux principaux, qui au passage perdent un peu en rondeur…dommage !

Twingo III portes arrières

Concernant la partie arrière, on note que Twingo III devient…une 5 portes ! Une première pour cette citadine ! On remarque ainsi que les poignées arrières sont masquées dans le montant des portières, à l’instar de Clio IV, ce qui dynamise le profil de la Twingo. Par contre par soucis d’économies (!), Renault ne proposera que des vitres entrebailantes à l’arrière…mais au moins elles s’ouvrent !

Pour l’intérieur, le changement est aussi total ! Même si pour le moment on ne peut juger de la qualité des matériaux, force est de constater que celui-ci fait…très jeune ! Renault promet de nombreux aspects pratiques, le tout dans une ambiance fun et ludique…on aime ou on n’aime pas, un peu comme dans Clio IV, mais cette planche de bord fait son petit effet !

Twingo III intérieur

Moteur à l’arrière

Une chose qui peut interpeller sur Twingo III, est la présence à l’avant d’un capot ultra-court. La raison en est…qu’il n’y a pas de moteur à l’avant ! En effet, grâce (ou à cause c’est selon !) au partenariat avec Daimler, le moteur de Twingo III se retrouve à l’arrière…comme sur une certaine R8 ou R5 Turbo. De ce fait, Twingo devient une propulsion !

Ainsi l’agilité, l’habitabilité et un fort rayon de braquage devraient compter parmi ses atouts majeurs.

Concernant l’offre moteurs, fini le diesel ! Avec les nouvelles normes Euro VI qui se profilent, fournir des moteurs diesels à ce type d’auto ne serait plus rentable pour les constructeurs. On retrouvera ainsi uniquement des motorisations essence à son lancement, avec d’une part le connu 0.9 TCe de 90 ch, et d’autre part une version atmosphérique dégonflé de celui-ci à 75 ch. Une version électrique serait actuellement aussi à l’étude.

« Fun, ludique et pleine d’allant »

Twingo III global

Aucun prix ni aucune date de commercialisation n’ont encore été annoncés officiellement par le losange. Néanmoins des « bruits » courent sur un lancement au mois de juin prochain, au prix de base de 10.900€. A confirmer donc…

Pour terminer cette petite présentation, Laurens Van Den Acker déclarait il y a quelques jours sur Twingo III :

« Nouvelle Renault Twingo puise son inspiration dans la Twingo originelle, mais aussi dans la R5. C’est une interprétation moderne de la voiture urbaine avec un parti-pris d’innovation marqué en style et en architecture. Nouvelle Twingo est une citadine fun, ludique et pleine d’allant »

On lui souhaite donc M. Van Den Acker, la même carrière que ses inspiratrices !

4 thoughts on “Renault : Présentation de Twingo III

  1. Salut

    Jolie voiture par contre tu as oublié de préciser qu’une des raisons pour laquel le moteur étais à l’arrière c’est que le châssis qui à été utilisé pour la twingo III est celui de la futur smart.

    perso je verrais bien un moteur de clio IV RS ainsi qu’une belle robe bleu avec des bande blanche ou bien reprendre le moteur que j’ai cité et mettre des petit logo Alpine turbo.

    • Salut Gilles,

      effectivement je n’ai peut-être pas assez insisté sur la raison du moteur à l’arrière :wink:

      Pour ce qui est d’une version sportive, d’après ce que j’ai pu trouver sur le net, cela serait à l’étude. Le seul inconvénient étant qu’il faille avoir un moteur capable de rentrer…sous la plage arrière :( Je pense donc qu’au mieux, il faudra se contenter d’un 1,2 TCe dans Twingo 3. A voir en tout cas d’ici quelques mois :)

Laisser un commentaire