Renault continue de percer à l’Est

Après des résultats 2012 décevants et une année 2013 qui ne s’annoncent guère mieux côté marché français, Renault intensifie son réseau européen notamment dans l’Est, et plus précisément en Russie. Un accord serait sur le point d’être signé entre le constructeur français, Fiat et le constructeur russe Amo Zil. Le but de cet accord : la production de véhicules utilitaires destinés au marché de l’Est.

MOSCOU (Dow Jones)–Renault et Fiat (F.MI) ont conclu un accord préliminaire avec une filiale du groupe russe AMO ZiL (ZILL.RS), portant sur la construction d’utilitaires légers à Moscou dès le début 2014, a indiqué jeudi une source proche du dossier.

Les parties ont signé un protocole d’accord la semaine dernière, et feront une annonce officielle en septembre, a précisé la personne interrogée.

Cet accord avec MosAvtoZil prévoit la construction d’environ 50.000 véhicules par an, soit 25.000 pour chaque constructeur, avec une capacité de production qui devrait atteindre son niveau maximum en 2015. L’usine de ZiL à Moscou produira les Fiat Ducatos et Renault Masters, a indiqué la source.

Une porte-parole de Renault a souligné que les négociations n’avaient pas encore été finalisées, et qu’aucun accord officiel n’avait été signé.

Une porte-parole de Fiat en Russie a refusé de s’exprimer, et une porte-parole de ZiL n’a pas répondu dans l’immédiat aux demandes de commentaires.

Un tel accord permettrait à Fiat d’avoir une présence manufacturière en Russie.

Renault est déjà l’un des principaux acteurs du marché automobile russe. Le groupe a récemment porté sa capacité de production dans le pays à 1,1 million de véhicules par an, par le biais d’une alliance entre Renault-Nissan et le premier constructeur russe, AvtoVaz. Les partenaires comptent porter leur capacité à 1,6 million de véhicules par an en 2016.

 

 

One thought on “Renault continue de percer à l’Est

Laisser un commentaire