Evolution en vue pour le 1,6 dCi et le 2,0 dCi

Le moteur R9M plus communément appelé 1,6 dCi, est apparu il y a environ 3 ans sur la gamme Renault, en remplacement du 1,9 dCi. Toute la gamme ? Pas vraiment, car seule les Mégane…et Scénic en sont équipées. Point barre ! Alors oui, on le trouve aussi chez Nissan sur le Qashqai…et puis c’est tout. Mais ceci devrait changer d’ici quelques temps, avec l’arrivée de nouvelles versions du 1,6 dCi.

Depuis son introduction sur le Scénic en 2011, Renault tardait à généraliser ce nouveau moteur, doté de technologies modernes qui ont ensuite été déployées sur le reste de la gamme, comme le Stop&Start, le thermomanagement, la pompe à huile à cylindrée variable, ou encore l’EGR basse pression.

Malgré un accueil très positif de la part de la presse, la gamme Renault n’avait que très peu eut le droit à ce moteur. La faute a une puissance unique de 130ch, se trouvant pile au milieu du 1,5 dCi K9K de 110ch, et le 2,0 dCi M9R de 130/150ch.

Pourtant, la stratégie de Renault était claire dès le début avec cette mécanique. Remplacer le 1,9 dCi de même puissance, ainsi que ces différentes déclinaisons inférieure à 130ch. On pouvait ainsi penser qu’il allait descendre en gamme pour remplacer le 1,5 dCi commercialisé en 2001 sur la Clio 2…mais finalement rien de tout cela n’arriva.

En réalité, ce moteur sera amené à équiper la gamme moyenne et haute du losange, ainsi que les utilitaires légers comme notamment le futur Trafic prévu en 2014. Il va ainsi remplacer certaines versions de son grand frère le moteur 2,0 dCi M9R qui équipe par exemple la Laguna ou l’Espace.

Les évolutions de ce moteur ont déjà pointées le bout de leur nez, notamment sur des concept-cars. On parle ainsi de versions à 160ch, voire potentiellement 180ch. On devrait être fixer là dessus en 2014. Ce qui est sûr, c’est que Renault a plusieurs armes à sa disposition, comme un second Turbo (appelé TwinTurbo), ou une rampe d’injection à pression plus important…

Pour rappel, le dernier concept-car de la lignée « Van Den Acker » appelé « Initiale Paris » et représentant le futur Espace, était équipé d’une version TwinTurbo du 1,6 dCi, avec plus de 400 Nm de couple. Officiellement aucune puissance n’a été annoncée. Mais dans les couloirs du salon, on pouvait entendre parler de 200ch… On peut ainsi supposer que cette puissance devrait être tutoyée dans un futur proche.

Un 2,0 dCi M9R plus puissant…provoquant la disparition du V6 dCi V9X

Avec ces deux ou trois niveaux de puissances, le 1,6 dCi entrerait en concurrence directe avec le cousin 2,0 dCi. Ce dernier devra ainsi monter en puissance pour remplacer petit à petit le « gros » V6 dCi qui continuera certainement d’équiper les modèles Infiniti, mais qui aura du mal à passer –à moindre coût- les normes EURO VI…ainsi que les superbes taxes « écologiques » en France…

Le V9X V6 dCi 240

Dévoilé il y a tout juste 6 ans, ce moteur qui aura été couteux en développement, n’aura pas eu la carrière qu’il mérite, et ceci grâce à une politique industrielle totalement en sa défaveur. Ainsi les modèles pouvant en être équipés ont tout simplement été boudé (Laguna berline et Coupé, Latitude…). Alors comment réussir à vendre cette technologie ailleurs, quand les politiques vous empêche de la vendre sur votre propre marché ! Difficile d’être crédible et légitime dans ces conditions…

Laisser un commentaire