Renault : images et news exclusives de la nouvelle Twingo III

Cinq mois avant sa présentation officielle en mars 2014, L’argus vient de dévoiler sur sont site des images exclusives de la troisième génération de Twingo ! La révolution est en marche pour la mini-citadine !

future-renault-Twingo-III-2014-1

La Twingo III, le service communication de Renault l’a déjà officieusement présentée. On se souvient ainsi des présentations de deux concept cars évocateurs : Twin’Z en avril, puis Twin’Run en mai dernier. De beaux cadeaux pour le vingtième anniversaire du premier modèle, commercialisé de 1993 à 2007.

En effet, la Twingo II avait pour but de plaire au plus grand nombre, ou bien disons plutôt de ne pas choquer. Mission réussie dans l’ensemble, sauf pour les amoureux de la « petite grenouille » qui reprochent au modèle actuel son manque d’audace. Il n’empêche qu’après sept ans de bons et loyaux services, la citadine la plus vendue dans l’Hexagone passera le témoin à une mouture qui revient aux fondamentaux du modèle de 1993 (à savoir gabarit réduit, bonne habitabilité, et bonne bouille.

Nouveau look

RENAULT TWIN'Z

Ainsi la Twingo III fait sa révolution. Ceci était déjà prévu sur la version de 2007,  mais le grand patron du groupe, Carlos Ghosn, avait alors mis son veto. Résultat on redessine la voiture.
Pourquoi ? Trop typée, la première génération avait été boudée par les pays d’Europe du Sud. Sans tomber dans le néo-rétro, la Twingo III arborera un style jovial…un peu comme la Fiat 500 ou comme son ancêtre la R5.

Toutefois, la grosse surprise vient de son moteur relégué sous le plancher du coffre, et de ses roues arrière motrices. Smart serait-il passé par là ? Sûrement.
Car, on le rappelle, pour réduire les coûts de développement de sa citadine, le Losange s’est associé à Smart pour partager les coûts d’études d’une nouvelle plate-forme technique et d’industrialisation. Le constructeur allemand souhaitait quant à lui étoffer sa gamme d’un modèle à quatre places et surtout améliorer sa rentabilité.
C’est la raison pour laquelle les deux véhicules seront produits par l’usine Renault de Novo Mesto en Slovénie, là où encore pour quelques semaines assemblée l’actuelle Twingo II.

A propulsion

future-renault-Twingo-III-2014-3

En réalité le moteur placé à l’arrière n’est pas la simple volonté de Smart. En interne, Renault y réfléchissait avant le début du projet « Edison » (Twingo III, Fortwo III et Forfour II). En effet cette conception présente de nombreux avantages pour un véhicule citadin. À commencer par l’optimisation du rapport encombrement / habitabilité à l’image de celui de la Twingo I (3,43 m) devenu bien plus défavorable sur l’actuelle version (3,69 m).
Egalement, en glissant le moteur à l’arrière les ingénieurs limitent en partie les contraintes de déformation de la partie avant pour respecter les normes EuroNCAP des crash-tests piétons.
La Twingo III (3,63 m) sera ainsi plus maniable, plus accessible grâce à ses cinq portes, et tout aussi habitable puisque les centimètres gagnés au niveau de la proue profitent à l’espace aux jambes pour les passagers.

Un coffre sous le capot

RENAULT TWIN'Z

La propulsion c’est bien, mais il y a aussi des inconvénients. Ainsi l’implantation du moteur à l’arrière réduit la capacité de chargement, en raison de la hauteur du plancher.
C’est pourquoi on retrouvera un second coffre placé sous le capot avant, lequel sera capable de contenir une bonne centaine de litres de chargement.
Tout ceci rappellera sûrement aux nostalgiques des années 60 une certaine…R8 !
L’autre effet collatéral de la propulsion demeure être la suppression de la banquette coulissante. Mais Renault assure avoir trouvé une idée ingénieuse pour pallier à ce problème…patience donc !

Fini le diesel…

Dans ce projet Renault-Smart, chacun a sa part du travail. Smart apporte son expérience de la propulsion, Renault met, lui, ses mécaniques dans la corbeille nuptiale. Soit, deux blocs trois-cylindres à essence pour remplacer les anciens quatre-cylindres.

En entrée de gamme, la nouvelle Twingo III inaugurera un inédit 1.0 atmosphérique d’environ 75 ch. Un bloc dérivé du trois-cylindres de 900 cm3, mais qui voit sa cylindrée grimper pour offrir davantage de couple à bas régime et pallier l’absence de turbo. La gamme sera coiffée par le 0.9 TCe de 90 ch présent déjà sur Clio et Captur.
Ces deux blocs pourront être accouplés à une transmission manuelle ou à la boîte à double embrayage EDC revue pour l’occasion.

En revanche, le bloc diesel 1.5 dCi ne sera pas reconduit puisque la norme Euro VI (septembre 2014) impose un système de dépollution trop coûteux pour une citadine.

One thought on “Renault : images et news exclusives de la nouvelle Twingo III

Laisser un commentaire